Vous cherchez
un produit, un conseil, une solution...

Les mythes de la piscine

STOP AUX IDÉES REÇUES

Les mythes et les idées reçues sur le traitement de l’eau sont principalement dus à une méconnaissance des mécanismes chimiques à l’œuvre dans une piscine. Ces préjugés conduisent parfois à des erreurs préjudiciables au confort de la baignade. Nos experts du département Recherche et Développement se sont penchés sur les questions les plus courantes. Grâce à leur savoir-faire et à leur pédagogie, vous y verrez plus clair afin de dissocier le vrai du faux !

Mythes piscine

Une forte odeur de chlore est due à un excès de chlore dans l’eau


FAUX !

C’est peut-être le mythe le plus répandu. La réalité est tout autre. Une forte odeur de chlore est bien souvent symptomatique d’un manque de chlore dans l’eau.

On prétend à tort que l’odeur désagréable, souvent associée aux piscines traitées au chlore, est due à un excès de chlore dans l’eau. Alors que, dans la plupart des cas, elle provient au contraire d’un manque de chlore. En effet, il faut savoir que le chlore, en réagissant avec les impuretés présentes dans l’eau, produit des chloramines. Ce sont ces chloramines qui provoquent l’odeur caractéristique, âcre et piquante, de chlore. Ces molécules sont détruites dans un second temps, toujours sous l’action du chlore. Mais si tout le chlore est consommé par la destruction des impuretés, il ne pourra plus détruire les chloramines.

NOTRE CONSEIL

Pour éviter ces désagréments, il est indispensable de maintenir un apport de chlore suffisant : de 0,5 à 2 mg/l d’eau. Il faudra également procéder à des chlorations chocs, en cas de forte fréquentation de la piscine ou d’intempéries, en utilisant par exemple du Chloryte® . Ce produit BAYROL est composé de granulés purs de chlore hautement concentré, non stabilisé, pour un traitement choc immédiat très puissant. En cas de problème d’entretien de l’eau, ajouter 150 g de Chloryte® pour 10 m³ directement dans le bassin. Chloryte® augmente rapidement et efficacement la teneur en chlore actif de l’eau. L’eau ainsi désinfectée sera prémunie contre la formation du biofilm favorisant l’apparition des chloramines.

Chloryte

Les parois et le fond de la piscine deviennent rugueux suite à une dégradation du revêtement


FAUX !

Les parois et le fond de la piscine sont rugueux parce que l’eau est trop dure et qu’un dépôt de calcaire se forme sur les surfaces immergées. 

Selon la région d’habitation, l’eau est plus ou moins dure et calcaire. Le calcaire se manifeste par l’apparition de dépôts sur les parois du bassin, prenant la forme de taches blanches ou grises, plus ou moins rugueuses. L’apparition de dépôts calcaires sur les parois ou l’escalier dans une piscine provient généralement d’un pH trop élevé.

NOTRE CONSEIL

La première chose à faire est d’éliminer les dépôts de calcaire avant qu’ils ne deviennent importants. Pour ce faire, il faudra corriger et maintenir le pH entre 7 et 7.4. Retirer le calcaire du fond et des parois à la brosse et récupérer les dépôts du fond avec un aspirateur. Si le calcaire ne part pas à la brosse, abaisser le niveau d’eau en-dessous des dépôts, puis nettoyer avec Decalcit Super. Ce gel nettoyant détartrant BAYROL élimine les dépôts tenaces de calcaire, de rouille et les taches sur les parois et le fond du bassin. Ce nettoyage évite également la formation d’algues et permet de maintenir une bonne qualité d’eau. 

Decalcit Super

Il n’est pas indispensable de filtrer l’eau de sa piscine


FAUX !

Au contraire ! La filtration est le poumon de la piscine, elle représente à elle seule 80 % du traitement de l’eau. 

Filtrer l’eau permet d’éliminer une grande partie des impuretés du bassin et de créer du mouvement, évitant ainsi la prolifération des algues et des bactéries. La filtration est donc capitale, c’est la base du traitement de l’eau.

NOTRE CONSEIL

Utiliser un média filtrant de haute qualité, comme le verre activé AFM® , qui permet d’éliminer un maximum d’impuretés avant même d’utiliser un produit désinfectant. L’AFM® de BAYROL est un verre recyclé, broyé, lavé puis traité chimiquement, qui améliore la filtration des fines particules grâce à la surface activée de ses grains. Il filtre au minimum 30 % de matières organiques de plus que le sable.

AFM

Il faut vidanger chaque année l’intégralité du bassin


FAUX !

Les traitements que subit l’eau de la piscine laissent des traces. Petit à petit, l’eau se charge en résidus chimiques tels que le stabilisant de chlore et son entretien devient plus compliqué. Afin d’éviter la saturation de l’eau, il est indispensable de la renouveler régulièrement. Nul besoin cependant de vider votre piscine chaque année : sauf cas exceptionnel, renouveler un tiers de l’eau lors de la remise en route est souvent suffisant.

NOTRE CONSEIL

Éviter de gaspiller l’eau de la piscine. En cas de vidange, utiliser des granulés de Neutralisateur chlore/brome pour éliminer toute trace de produit désinfectant. Sous forme de granulés, ce produit BAYROL permet d’abaisser rapidement et avec précision le taux de chlore (ou de brome) dans les piscines (il peut aussi être utilisé en cas d’éventuel surdosage). L’eau vidangée pourra être employée à l’arrosage du jardin, par exemple.

ATTENTION

Cette eau ne doit pas être utilisée pour l’irrigation du potager.

Neutralisateur